Menu
puceHistorique
 On recherche
  Biographie d'Henri Mignet
 Louis Cosandey
 Emilien Croses
 Gilbert Landray
puceLes appareils
puceA l'école des Poux
pucePrises de têtes Poux
puceQuand nos Poux ...
puceForum
puceNOUVELLES DE L’AIR (Par James)

Galeries

Webmaster
Ecrire à Nicolas  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites

 916616 visiteurs

 2 visiteurs en ligne


Historique - Biographie d'Henri Mignet

 

 

1893.     19 octobre : naissance d’Henri Mignet près de Saintes en Saintonge (Charente inférieure).

1904.     Début des études secondaires au Lycée de Nantes.

1911.     Correspondance avec Gustav Lilienthal, frère d'Otto Lilienthal.

1912.     HM-1-1 Planeur monoplan inspiré des appareils de Lilienthal.

 

Cette photo, transmise par Michel Grandpierre sur la liste de diffusion Pouguide, 
est parue dans le bulletin "Aéro 48" édité par M. Crespin. Sous la photo on peut lire : 
« photographie reproduite à partir d'un document offert par M. Jean Reymond

 

1913.    HM-1-2 Planeur biplan inspiré des appareils d’Oscar Chanute.
            Début des études à l’école d’électricité de Bordeaux.

1914.    Premier emploi à l’usine Motobloc de Bordeaux.

1914 - 1918. Première guerre mondiale. Henri sert comme radio-téléphoniste. 
            Premiers contacts avec l’aviation sur les terrains militaires

1918.    Henri Mignet contracte la malaria et est démobilisé.

1920.    Premier appareil motorisé HM-2. Ressemblait à un Blériot. Tous les éléments fonctionnaient, mais jamais ensemble.

1922.    HM-3 « Le dromadaire » ;
            HM-4 Parasol sans gouvernail de direction. Moteur Anzani 10 CV ;
            HM 5 Planeur porté sur les épaules.

1923.    Henri Mignet fabrique et vend des postes de radio.

1924.    Henri Mignet gagne un prix à Vauville avec le planeur HM-5.

1925.    Élevage de poulets qui nourrit la famille et finance le HM-6, appareil à moteur derrière le pilote préfigurant les Ultra-légers modernes.
            HM-7. Hélicoptère.

1926.    Mariage d’Henri Mignet et d’Annette Triou. 
            Le couple déménage à Paris et Henri travaille pour la société Philips.

1927.    Naissance de François Mignet, le premier fils d’Henri. 
            Henri construit caméra et projecteur de cinéma 9,5 mm à partir des pièces d’un vieux réveil.

1928.    Retour en Charente. 
            À partir des morceaux du HM-6, Mignet construit le HM-8, son premier appareil qui a vraiment volé et qui connut un succès considérable auprès des amateurs.

1929.    Premiers vols des HM-8 construits par des amateurs. Levée de boucliers des constructeurs professionnels. 
            Mignet encourage la construction du HM-8 mais continue ses recherches vers d’autres formules.
            Retour à Paris. 
            HM-9 à ailes pivotantes. Insatisfaisant. 
            HM-10 à ailes fixes moteur derrière le pilote relié à une hélice tractrice par un arbre de transmission.

1931.    Première Édition du livre manuscrit « Comment j’ai construit mon avionnette » comportant les plans du HM-8. 
            Construction et essais d’un tunnel aérodynamique.

1932.    HM-11 triplan sans empennage considéré comme le premier Pou-du-Ciel.
            Mignet installe sa tente et le HM-11 près de Soissons en lisière d’un petit bois de bouleaux. C’est là qu’il continue ses essais.
            HM-12, variation sur le thème des ailes à fente.

1933.    HM-13 (Pou-du-Ciel conduite intérieure)
            Le 10 septembre, premier vol du HM-14 (Pou-du-Ciel formule définitive) construit en un mois.

1934.    Publication du livre imprimé « Le Sport de l’air » consacré au HM-14. Présentation du HM-14 au Salon de l’Aéronautique.

1935.    Fondation du RAA (Rassemblement de Amateurs de l’Air) qui deviendra le RSA. Traversée de la Manche. 
            Succès triomphal du Pou-du-Ciel en France et en Angleterre. 
            Premier rassemblement Pou-du-Ciel à Orly.
            Premier accident en Algérie.

1936.    Autres accidents.
            Essais du Pou-du-Ciel en tunnel en France et en Grande-Bretagne.
            Modifications aux HM-14 rendant les accidents de centrage impossibles.
            Création de la Société des aéronefs Mignet à Meaux, près de Paris. 
            Premiers vols des HM-15 (monoplace cabine fermée), 
            HM-16 (pou-bébé), 
            HM-17 (pou-bébé agrandi biplace cabine fermée), 
            HM-18 (monoplace cabine fermée),
            HM-19 (biplace côte à côte),
            HM-210 (version améliorée du HM-18 qui obtint un certificat de navigabilité en Angleterre)

1937.    Suite à de multiples tracasseries administratives et à la demande d’un groupe d’hommes d’affaires Américains, Mignet part pour les Etats-Unis. 
            Constitution à Chicago de l’American-Mignet aircraft Co.

1938.    Fabrication par l’American-Mignet du HM-20 monoplace, des HM-21 et 23 biplaces. 
            Retour de Mignet en France.

1939.    Déclaration de la deuxième guerre mondiale.

1944.    Libération de la France. 
            10 décembre : Assassinat d’Annette Mignet par des partisans communistes. 
            Commande du Pou-Maquis HM-280 , premier Pou-du-Ciel à ailes repliables, par l’Armée de Terre comme appareil de liaison pour les troupes aéroportées.

 

Henri Mignet et son Pou Maquis.

 

1945.    Capitulation de l’Allemagne. 
            Fin de la fabrication des HM-280

1946.    HM-290 suivi du HM-293, dérivé du 280 pour construction par les amateurs.

1947.    Départ pour l’Argentine. 
            Fabrication du monoplace HM-294 et du triplace HM-300.

1952.    Frustré par les magouilles des financiers argentins, Mignet part au Brésil et construit le HM-310 biplace « Estafette ».

1954.    Départ pour le Japon. HM-330 « cerisier en fleurs », dérivé du 310.

1955.    Départ du Japon pour le Maroc.

1956.    Construction à Casablanca du biplace HM-350 et du monoplace HM-320.

1957.    Étude du HM-360 monoplace et du 380 biplace pour amateurs.

1958.    Retour en France à la demande du Directeur du service de la formation aéronautique et des Sports Aériens. 
            Présentation du HM-350.

1960.    HM-390. Biplace à fuselage en polyester dont le succès fut étouffé par l’administration qui n’avait toujours pas pardonné à Mignet d’avoir révolutionné l’aviation légère 27 ans plus tôt. Premières manifestations du cancer.

1962-1963. Étude du biplace HM-400.

1965.        31 Août, décès d’Henri Mignet.

 

Origine de l’article : proposition de Paul PONTOIS 
Illustration : Thibaut CAMMERMANS


 Catégorie : Historique
 Page lue 12187 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page     Envoyer cet article à un ami Envoyer cet article à un ami


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !